STICK

Les premières expériences de Stick en tant qu’artiste débutent en 1993, mais ce sera uniquement en 1995 que Stick commencera à peindre les cinq lettres de son pseudonyme et à suivre sa passion.

Dans sa peinture, Stick explore les multiples possibilités visuelles que permet la simple écriture de son nom. On retrouve dans son univers des codes et des jeux stylistiques pas toujours évidents pour l’œil non averti. De 1998 à 2003, Stick étudie l’art visuel à Bruxelles et commence à peindre, tout en restant actif dans le monde fermé du graffiti, héritage new-yorkais des années 60 et 70.


Après ses études, il décide de retourner au Grand-Duché de Luxembourg. Ses œuvres ont pour but de lever le voile sur un langage aux règles bien précises, profondément enraciné dans la culture urbaine. Son travail en atelier, sur toile, bois ou autres supports, ne se situe plus dans son contexte d’origine qui est la rue. Ses œuvres sont plus détaillées, les lettres ne constituent plus son objectif principal mais il utilise néanmoins l’art du graffiti pour jouer avec les formes et le lignes.

Chaque strate témoigne d’une charge émotive forte et constitue un élément du langage que Stick utilise pour communiquer avec le public, qu’il soit passant ou visiteur.

STICK